Un débitant de boissons responsable

Un débit de boissons peut être une activité très rentable. Toutefois, un tel projet ne s’improvise pas! Il existe de multiples prérequis à respecter. Mais dans cet article, nous allons nous focaliser sur la licence, le permis d’exploitation et l’hygiène alimentaire. Alors, soyez très attentif !

La licence et le permis d’exploitation

Pour pouvoir ouvrir un établissement servant des boissons alcoolisées en France, il faut que le futur exploitant possède tout d’abord une licence correspondant aux boissons proposées. Cette règlementation concerne tous les professionnels envisageant d’ouvrir un établissement proposant de l’alcool à la vente, qu’il s’agisse d’une consommation sur place ou à emporter. Vous pourrez obtenir une licence par la reprise d’un établissement déjà existant ou par la création de votre propre commerce. Faites attention aux fermetures administratives. En effet, cela pourrait être la conséquence du non-respect de la loi en vigueur.

Selon la nature des boissons alcoolisées, voici les différentes licences existantes :

  • La licence à consommer sur place
  • La licence à emporter
  • La licence restaurant

La licence de débits de boissons à consommer sur place

Dans cette catégorie, on distingue la licence III (licence restreinte) autorisant la vente des boissons fermentées non distillées (poiré, hydromel, bière, …), des vins doux naturels ainsi que des liqueurs dont le taux d’alcool ne dépasse pas les 18° (boissons du 3e groupe). Mais il y a également la licence IV (grande licence) permettant le service des rhums, des alcools distillés et toutes autres boissons alcooliques autorisées (boissons du groupe 4 et 5).

permis exploitation restaurant

 

La licence à emporter

L’établissement proposant la vente d’alcool à emporter doit détenir, soit une petite licence à emporter pour les boissons du groupe 3, soit la licence à emporter pour toutes les boissons dont la commercialisation est autorisée.

La licence restaurant

Si le restaurant ne possède pas une licence de débit de boissons à consommer sur place, il doit avoir une petite licence restaurant l’autorisant à vendre pour une consommation sur place et en accompagnement des principaux repas les alcools du 3e groupe. Une licence restaurant est indispensable pour le service de toutes les boissons alcoolisées comme accessoires de repas uniquement.

Pour pouvoir exploiter une licence, il faut au préalable que vous ayez un permis d’exploitation. Cette attestation s’obtient suite à une formation de 20 heures dans un centre agréé. Le stage vise à sensibiliser le futur exploitant sur la prévention des risques relatifs à la vente d’alcool. La validité du permis est de 10 ans et il est renouvelable.

L’hygiène alimentaire des restaurants

Si vous envisagez de proposer un service de restauration dans votre débit de boissons, vous serez soumis aux règles d’hygiène. Vous devrez veiller à la sécurité alimentaire de vos clients. Selon la loi, au moins un membre du personnel de l’établissement doit avoir suivi une formation à l’hygiène alimentaire. Elle dure 14 heures réparties en deux jours. Dans le programme de ce stage, plusieurs thèmes peuvent être abordés dont la règlementation en vigueur, les bonnes pratiques d’hygiène ou BPH, les contrôles officiels, la méthode HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point ou étude des risques et maîtrise des points critiques)…

Plusieurs conditions sont imposées aux débits de boissons. Ainsi, veuillez bien les respecter dans les moindres détails si vous souhaitez exercer votre activité en toute quiétude et de façon pérenne.

Un débitant de boissons responsable
4.5 (90%) 2 votes